©Robert Deliège

La caste, de l'archaïsme à la modernité

parRobert DELIEGE , professeur à l'université de Louvain (Belgique)

Articles de la revue France Forum

Tout passe, tout lasse, sauf les castes.

Longtemps, les observateurs ont considéré que la caste1, fondement de l’organisation sociale indienne, était une institution millénaire qui trouvait son origine dans la religion. Selon cette perspective, elle devenait une institution intemporelle dont l’origine remonterait à l’antiquité de l’hindouisme. Toutefois, si ses bases reposent sur ce que Louis Dumont2 a appelé l’idéologie religieuse du pur et de l’impur, la caste n’est pas cette institution immuable qui serait l’expression sociale du conservatisme des Indiens. Elle est, au contraire, une institution vivante, dynamique, qui se modifie avec le temps et s’est assez bien adaptée à la modernité contemporaine. Loin d’avoir disparu, la caste d’aujourd’hui n’a plus grand-chose à voir avec cette institution antique ou idéalisée que l’on décrivait jadis. Sa dimension religieuse, notamment, est beaucoup moins marquante que par le passé et elle prend désormais une expression politique qui n’était pas si prégnante autrefois.


LES CARACTÉRISTIQUES DE LA CASTE. En théorie, on peut définir la caste à partir de trois caractéristiques essentielles : la spécialisation héréditaire, la répulsion...

 


-----
1. Robert Deliège est l'auteur du Système indien des castes, Presses universitaires du Septentrion, 2007 ; Les intouchables en Inde : des castes d’exclus, Imago, 1995.
2. Homo Hierarchicus : essai sur le système des castes, Gallimard, 1966. 

Asie
Inde
Religions
castes
Inégalités
Discriminations
Article payant

Pour aller plus loin