©Guillaume Mougin

La Russie, un partenaire à part entière

parGérard LONGUET, ancien minsitre, sénateur de la Meuse, président du groupe d'amitié France-Russie du Sénat

Articles de la revue France Forum

-

Pourquoi la Russie et la France se parleraient-elles aujourd’hui ? Quelles raisons particulières ces deux pays ont-ils de s’entendre et de coopérer ? On peut, d’abord, faire référence à l’histoire. En juillet 1914, Raymond Poincaré, président de la République française, se déplaçait à Saint-Pétersbourg pour consolider l’alliance franco-russe. Cela lui a été reproché, mais il ne pouvait pas se douter que l’assassinat de François-Ferdinand aboutirait à une telle situation avec, de toutes parts, la montée des incompréhensions et, in fine, le déclenchement du premier conflit mondial. De ce point de vue, l’histoire montre qu’une entente entre la France et la Russie est favorable à la France, alors qu’un désaccord lui est très défavorable – pensons au pacte germano-soviétique juste avant la Seconde Guerre mondiale.

La France s’est longtemps intéressée à la Russie parce que ces deux pays étaient séparés par l’Allemagne unifiée. Chercher une alliance à l’est était pour la France un devoir absolu. Les mémoires d’hommes politiques de la Première Guerre mondiale montrent que la stratégie française était de résister jusqu’au moment où le rouleau compresseur russe se mettrait en marche. La réunification de l’Allemagne et le passage de l’Union soviétique à la Russie sont parfois difficiles à appréhender par nos partenaires européens.

La deuxième raison...

France
Europe
Russie
Economie
Construction européenne
Histoire
États-Unis
Dialogue international