©DR

La santé enfin pour tous ?

parBertrand LEFEBVRE, maître de conférences à l'Ecole des hautes études en santé publique 

Articles de la revue France Forum

Quand la santé demeure un produit de luxe.

S’il est indéniable que les indicateurs de santé s’améliorent en Inde, de l’espérance de vie à la mortalité maternelle et infantile en passant par l’éradication de la polio, de profondes inégalités sociales et territoriales persistent en la matière. D’importants écarts de mortalité et de morbidité sont mesurés au sein de la population en fonction de l’âge, du sexe, de la caste, des revenus et du lieu de résidence. Une fille née dans les Etats du Madhya Pradesh ou du Chhattisgarh a cinq fois plus de risque de mourir avant l’âge d’un an qu’une fille née au Kerala. Malgré deux décennies de forte croissance économique, l’Inde est désormais en retrait sur plusieurs indicateurs de santé par rapport à des pays plus pauvres comme le Népal ou le Bangladesh.

Alors que les maladies dégénératives et chroniques progressent rapidement (cancers, diabètes, maladies cardiovasculaires, etc.) et touchent toutes les couches de la population, une grande partie des malades se retrouve dans une situation d’exclusion médicale et économique extrême. La population rurale, pourtant majoritaire, est éloignée des centres de soins situés dans les foyers urbains. Le système de soins public est...

Asie
Inde
Santé
Populations
Objectifs de Développement Durable
Article payant

Pour aller plus loin