NOTE DE LECTURE - PANORAMA

La Taverne des ratés de l'aventure de Bertrand Lacarelle

parJérôme BESNARD

Articles de la revue France Forum

-

Avec sa Taverne des ratés de l’aventure, Bertrand Lacarelle poursuit sa galerie de portraits des littérateurs inadaptés du XXe siècle, qu’il sélectionne toujours dans les parages immédiats du surréalisme. Après avoir peint de belle façon dans ses deux premiers ouvrages les trajectoires de Jacques Vaché et de Arthur Cravan, le jeune homme nous propose de le rejoindre sur les traces de Stanislas Rodanski (1927-1981), poète, ami du romancier Julien Gracq, exclu du groupe des surréalistes en 1948 et interné en asile psychiatrique de 1954 à sa mort. Cet objet littéraire non identifié fait songer à une charge de cosaques effectuée dans un établissement de nuit du quartier Saint-André-des-Arts, à Paris. L’auteur tourne autour de Rodanski en composant une apologie de la dissidence littéraire. Ici, les avant-gardes rejoignent pour le meilleur les chevau-légers de la réaction pour une célébration des vertus de l’amitié, de la bibliophilie, de l’escrime de comptoir et des alcools de nuit. 


éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2015 – 22,90 €

Littérature
Arts