FF 61 - Visuel LE GALL - PANORAMA

Le dictionnaire du sens interdit - France

parAndré LE GALL, écrivain

Articles de la revue France Forum

-

FRANCE (LA). Sopor. La France n’est qu’une vieille relique dont il est urgent de se débarrasser. C’est d’ailleurs ce qui est en train de se passer. La France disparaît sous nos yeux. Disparaîtra en même temps qu’elle toute cette vaine culture héritée de la Grèce, du Moyen Âge, de la Renaissance, du classicisme, du romantisme, etc., avec tous ces tableaux, livres, symphonies qui ne font qu’encombrer inutilement les esprits non sans les contaminer par de louches jubilations artistiques. Questios. Le naufrage du beau ? Sopor. La beauté est fasciste. Questios. Comme la langue ? Sopor. La preuve que la langue française est fasciste, c’est le petit nombre de francophones qui la parlent correctement. La langue est une contrainte qui pèse sur l’expression. Quant à la beauté, combien d’artistes auront su nous la faire voir ? Questios. Et la Pietà du Titien à l’Academia de Venise… ça ne vous dit rien… ? Sopor. Qui peut encore faire une chose comme ça ? Personne, excepté le Titien précisément. Et il est mort. Questios. À chaque génération, le génie peut renaître. Sopor. Le génie est discriminatoire donc fasciste. Même le talent est suspect. La hiérarchisation des artistes et des écrivains par le talent, voilà bien l’inégalité suprême, la pire, celle qui se justifie par le don naturel ! Questios. Mais l’art ? Sopor. Liquidé l’art ! Questios. Comme la France ? Sopor. Liquidés la France, ses peintres, ses poètes, ses écrivains, sa langue, son histoire ; liquidées les nations et les cultures, et vive la globalisation planétaire, la complexification ubiquitaire, le multiculturalisme réglementaire, l’ignorance égalitaire. Questios. Le bonheur par l’amnésie ? Sopor. La page blanche sur laquelle graver la loi de l’homme futur, de l’homme augmenté, fabriqué, rénové, poinçonné après révision technique. Questios. Et la femme ? Sopor. Celle-là, on l’a à l’oeil ! Qu’elle n’aille pas nous faire des histoires pour quelques gestes primesautiers que l’on a eu raison d’ignorer pour ne pas créer d’amalgame. Questios. Je m’interdis tout amalgame et je ne pratique pas la responsabilité collective. Je dis seulement, et sans qu’il s’agisse de fermer la porte à l’étranger, qu’on peut exiger des pouvoirs publics qu’ils assurent la sécurité des consommateurs aux terrasses des cafés, des piétons dans la ville, des fidèles dans les lieux de culte, des femmes dans la rue. Sopor. Que je sache, aucune de ces femmes n’a été lapidée ! Il faut éviter l’ethnocentrisme, savoir faire la part des singularités culturelles, comprendre les comportements exotiques. Questios. Le cannibalisme, une pratique comme une autre ? C’est ça ? Sopor. Ben… ! Là, je m’interroge au niveau du vécu. Questios. Moi, c’est sur le vécu que vous nous promettez que je m’interroge. Ma compassion va aussi aux victimes des désastres à venir. Quand les États auront fondu et que les populations seront livrées au pouvoir sanglant de la terreur conquérante, quand le magma mondial sera devenu la proie des grandes compagnies marchandes et des organisations mafieuses, il se pourrait qu’alors la France, malgré ses torts, ses tares et ses lois, surgisse dans la mémoire comme une nostalgie inguérissable, une patrie qu’on se désespérera de ne pouvoir réinventer. Peut-être que l’urgence serait de ne pas la laisser se dissoudre maintenant, sachant que, sans elle, le monde ne sera pas meilleur. 

Culture
Littérature
Inégalités
Religions
Société
Vie politique française