By Jeanne Menjoulet (originally posted to Flickr as Google Food) [CC BY-SA 2.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], cropped and in black and white version

Le dictionnaire du sens interdit - point médian (le)

parAndré LE GALL, écrivain

Articles de la revue France Forum

POINT MÉDIAN (LE). Sopor. voici qu’enfin la langue elle-même va échapper aux grammairiens machistes qui s’en étaient abusivement emparés. Voici paraître l’écriture inclusive qui fait toute sa place au féminin dans l’expression écrite. Voici paraître le point médian. 

Questios. La langue va peut-être échapper aux grammairiens machistes, mais si c’est pour tomber aux mains de linguistes saisis par la misandrie, si c’est pour se voir colonisée par l’impérieuse cohorte des initiateur.rice.s, introducteur.rice.s, fabricateur.rice.s, propagateur.rice.s, colporteur.rice.s, prédicateur.rice.s, serviteur.rice.s, sectateur.rice.s d’une langue pédantesque, doctoralement sexuée, nous n’aurons gagné que d’avoir changé de maître.sse, au prix d’une nouvelle corruption du français déjà abîmé par le déferlement d’un franglais qui n’est que l’expression contemporaine de la passion sans cesse renouvelée pour la servitude étrangère. La langue est la patrie de l’esprit. C’est la France qu’on abat. Sopor. C’est tout ça justement qu’il faut araser, les patries, les nations, les Etats. La mondialisation heureuse ne peut supporter ces vestiges de l’ancien monde. Les identités linguistiques nuisent à la volatilité des cultures, à la mobilité des travailleurs… Questios. À la rentabilité du capital ?… Sopor. Ben oui ! Questios. L’homo-économicus stade suprême du mondialisme ! Cet homo-economicus n’est cependant pas le tout de l’être humain. Depuis toujours la langue est la voie par laquelle déferle l’inspiration du poète. Et l’inspiration du poète, c’est le frémissement, certes affaibli, mais cependant tumultueux, du souffle divin dont la Genèse dit qu’il agitait la surface des eaux avant même que la lumière fût. Sopor. Je ne vois pas bien qui peut s’intéresser aux manifestations de l’enthousiasme poétique en un temps où il s’agit principalement de savoir lire les directives européennes et leur transcription dans les lois françaises, de comprendre le mode d’emploi des machines à laver et des sèche-linge. Questios. Cette castration de la puissance évocatrice des mots ne promet que l’aveulissement de la pensée et la rétraction du champ de vision de l’homme (de la femme) scrutant le monde. Sopor. Bof ! La vraie difficulté, ce sera d’instaurer d’autorité ce point médian alors qu’un sondage montre que 95 % des sondés sont hostiles à l’écriture inclusive. Questios. Là-dessus je fais confiance aux minorités envahissantes qui, depuis des décennies, s’entendent à mettre sur la table des marmites remplies de choses dont les convives ne veulent pas, mais que le matraquage médiatique et l’intimidation pénale obligent, en fin de compte, à consommer, bon gré mal gré. Et même si les prescriptions de l’écriture inclusive épargnaient temporairement le domaine de la littérature, elles n’en continueraient pas moins de planer comme une menace. En viendra-t-on à rééditer les Mémoires d’outre-tombe avec le point médian ? Est-ce cette langue défigurée que l’on va transmettre aux générations futures, que l’on va proposer aux Africains, aux Belges, aux Suisses, aux Canadiens francophones ? À cet égard, la maladresse inclusive peut coûter cher. Sopor. vous n’allez quand même pas invoquer Baudelaire : La Bêtise au front de taureau ? Questios. Je ne me permettrais pas, d’autant que je me refuse à verser dans la pourceauphobie en projetant sur le porc les perversités libidineuses du grand mâle blanc, de même je me refuse à verser dans la taureauphobie baudelairienne en projetant sur le taureau la troublante bêtise humaine. Est-ce que l’on va tolérer longtemps ces stigmatisations animales potentiellement délictueuses ? 

Société
Langue