© chris2766

Le dictionnaire du sens interdit - prétendu(e)

parAndré LE GALL, écrivain

Articles de la revue France Forum

PRÉTENDU(E). Sopor. À défaut de la société sans classes, au moins aurons-nous bientôt la société sans races. Avez-vous noté l’événement considérable que constitue la publication du décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 « relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire » ? ​

Questios. Expliquez-moi ça ! Sopor. Ce décret, ainsi que l’affirme son exposé des motifs, veut améliorer « la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d’homophobie pouvant se produire dans des lieux non publics… » À cet effet, il « substitue à la notion de race, qui n’est pas applicable aux êtres humains, celle de prétendue race, comme cela a été fait dans les dispositions législatives du code pénal par la loi du 27 janvier 2017 ». Quel progrès ! Questios. Je voudrais dire, mais en baissant la voix, que c’est dans de telles circonstances que l’on comprend que la bêtise elle-même est capable de progrès. Sopor. Pouvez-vous nier que des millions et des millions d’hommes et de femmes aient eu à souffrir de leur identification à une race ? Questios. Je ne songe pas un instant à contester les crimes innombrables commis au nom du racisme. Ce soupçon que vous insinuez n’est lui-même qu’une pauvre ruse dialectique, communément utilisée par l’idéologie régnante dans ses exercices de censure. Sopor. Alors vous devriez vous féliciter que l’on stigmatise la notion de race en la qualifiant de prétendue. Questios. Ce qu’il faut stigmatiser au premier chef, c’est la doctrine mortifère qui a été associée au mot. Si l’on entreprend l’épuration des mots, il faut savoir que la traque se révélera extensive et qu’elle réservera aux épurateurs des effets imprévus en retour. Le nationalisme aussi a fait des millions et des millions de victimes. L’assignation d’un être humain à une nation est peut-être aussi illégitime que son assignation à une race. Et il existe effectivement toute une mouvance politique qui réclame l’abolition des frontières. Il faut d’urgence marquer l’indignité du concept de nation en ne parlant plus que de prétendue nation, de prétendue France, de prétendue Angleterre… Sopor. Et quoi encore ? Questios. L’édification du socialisme, elle aussi, a servi de prétexte à l’extermination d’au moins une bonne centaine de millions de coquins dont la survie n’était pas jugée nécessaire à l’avènement des lendemains qui chantent. Foin du socialisme ! Place au prétendu socialisme ! Sopor. C’est tout ? Questios. Depuis des décennies les féministes nous assènent que la notion même de femme, identifiée ainsi par opposition à la notion d’homme, est chargée d’un poids multimillénaire d’asservissement. C’est la notion même de femme qu’il faut éradiquer. Sopor. Vous proposez de substituer les prétendues femmes aux femmes? Questios. C’est bien le moins que nous puissions faire ! Sopor. C’est tout ? Questios. Non. Il y a aussi le cas des ministres. Littéralement, ministre vient de minus et signifie serviteur. Va-t-on accepter plus longtemps que les plus hauts, les plus honorables responsables de l’État soient affublés d’un titre étymologiquement aussi dévalorisant que celui de ministre ? Sopor. Sauf qu’eux entendent bien conserver leur titre si dévalorisant qu’il soit. Questios. Pur masochisme ! Il faut les protéger contre eux-mêmes. eux aussi doivent avoir droit à la correction sémantique universelle. Désormais, il ne doit plus y avoir que de prétendus ministres. Sopor. C’est avec de telles provocations que les écrivains se rendent odieux. Questios. Les prétendus écrivains !

Société
Langue