©Vincenzo Fotoguru Iaconianni

"Le luxe africain, un avenir prometteur", entretien avec Olivier Théophile

parOlivier THEOPHILE, responsable de la responsabilité sociale d'un groupe de luxe, Sylvère-Henry CISSE, journaliste, président de Sport & Démocratie

Articles de la revue France Forum

Des maçons du luxe mais pas encore de maison !

France Forum. – La demande de produits de luxe par les classes moyennes et supérieures en Afrique est grandissante. Est-il possible d’envisager l’émergence d’entreprises de produits de luxe issues du continent ?


Olivier Théophile. – Les conditions qui permettent l’émergence d’un secteur du luxe africain se mettent en place. Depuis bientôt vingt ans, l’Afrique connaît un formidable cycle de croissance que la crise des matières premières de 2015 n’a pas réussi à enrayer. Évidemment, les situations restent contrastées selon que l’on regarde l’un ou l’autre des cinquante-quatre pays du continent, mais quelques grandes tendances macroéconomiques s’affirment et engagent à l’optimisme. Même la vitalité démographique ne faiblit pas : le Nigeria devrait être, en 2050, le troisième pays le plus peuplé de la planète et, dans un siècle, plus d’un homme sur trois vivra en Afrique. 

Ensuite, la demande locale pour les produits de luxe existe et elle est grandissante. Un rapport de l’institut New World Wealth et de l’AfrAsia Bank1montrait que le nombre de millionnaires africains s’est accru de près de 20 % au cours des dix dernières années et que celui-ci va encore continuer de croître dans les années à venir. Ceux-ci, ainsi que les jeunes entrepreneurs et cadres urbains, mais aussi la diaspora, se montrent de plus en plus...

Afrique
Innovation