© Hagen411

À propos du discours de Emmanuel Macron à la Sorbonne

parChristian LEQUESNE, Professeur de science politique à Sciences-Po

Articles de la revue France Forum

La souveraineté et en même temps la citoyenneté.

Le récent discours1 de Emmanuel Macron à la Sorbonne a été accueilli comme une bouffée d’air frais par tous ceux qui croient à l’avenir de l’Europe. Depuis dix ans, nous ne parlions plus que de crise, de désintégration et de retour à la nation. Et voici qu’un chef d’État européen ose affirmer de nouveau que l’avenir est dans une Europe qu’il faudrait souveraine. Sur la forme, le discours était trop long. Cent minutes : cela ne peut mener qu’à la perte d’attention et surtout au risque inutile de ne pas distinguer les messages essentiels. Si Emmanuel Macron veut poursuivre l’objectif louable de rajeunir la politique française, il doit penser à maîtriser sa rhétorique. S’adressant à l’europe, les envolées lyriques tolérables dans la culture politique française ne le sont pas forcément dans celle des pays voisins. La presse étrangère en a souri, à juste titre.


POLITISER L’EUROPE. Toutefois, l’essentiel se trouve, non pas dans la forme, mais dans le contenu. Amener sur le devant de la scène l’européanisation de la souveraineté est une bonne idée. Ce qui fait défaut à l’Europe, ce ne sont pas des politiques publiques, mais de la politique,... 

_____
1. 26 septembre 2017

Diplomatie
Europe
Pro-européen
France