Personnalités

Henri BOURBON

Fondateur de la revue France Forum

Henri Bourbon est une des figures majeures de la démocratie chrétienne du siècle passé. Résistant puis engagé, Henri Bourbon est une homme d'engagement mais aussi d'équilibre.

Henri Bourbon est une des figures majeures de la démocratie chrétienne du siècle passé. Etudiant en droit à l’université d’Aix-en-Provence, où il est aussi responsable de la Jeunesse étudiante chrétienne (JEC) régionale, il s’engage dans la Résistance dès 1940. Avec l’ardeur de ses 20 ans et la sérénité de convictions humanistes déjà solides, son engagement physique et intellectuel est de tous les instants.
 

Dirigeant de Témoignage chrétien clandestin à Aix, puis à Nice, cofondateur de l’hebdomadaire de la résistance chrétienne des Alpes-Maritimes, L’Avenir, membre du mouvement Combat, représentant des jeunes chrétiens combattants à la Commission de la jeunesse du Comité de libération (CDL) de Haute-Savoie, Henri Bourbon est aussi associé à la préparation du Manifeste de son ami Gilbert Dru pour la création du Mouvement républicain de libération qui deviendra plus tard le Mouvement républicain populaire (MRP). Gilbert Dru, « celui qui croyait au ciel » du célèbre poème d’Aragon, la Rose et le Réséda, fusillé à 24 ans par les nazis et auquel Henri Bourbon consacrera un magnifique hommage. Chasser l’occupant et réduire la barbarie nazie bien sûr, mais aussi préparer l’avenir et penser la France de l’après-guerre : tel est le quotidien de Henri Bourbon, homme d’action et homme d’idées, entre 1940 et 1944.
 

À la Libération, Henri Bourbon reprend ses activités syndicales, mais, atteint par la tuberculose, il ne peut participer comme il le voudrait à l’action politique. En 1946, il devient malgré tout président de l’Association générale des étudiants en sanatorium (AGES). On ne se refait pas ! De sanatorium en sanatorium, il observe cette France en reconstruction politique et économique, et comme d’autres il voit peu à peu s’affadir le message de la Résistance et renaître les petites divisions. Il l’écrira quelques années plus tard : « Tout était pur alors... nous avions contre nous les sages, les puissants et la loi, nous avions raison. Le temps du courage et de la fraternité a passé, celui des prudences, des habiletés et des jeux parlementaires est venu, ou plus exactement revenu. »
 

Mais Henri Bourbon n’est pas un homme de résignation. En 1957, il fonde France Forum avec Jean Lecanuet, Etienne Borne, Maurice-René Simonnet et Joseph Fontanet, et l’année suivante, il met son engagement au service d’une Ve République naissante, comme chargé de mission auprès du nouveau secrétaire d’Etat au Commerce, Joseph Fontanet. France Forum reste pourtant l’œuvre de sa vie. Codirecteur et rédacteur en chef de la revue, son dynamisme, ses réseaux nés dans les solidarités et les amitiés de la Résistance, son goût pour la pensée concrète et l’action publique, son ouverture intellectuelle aussi lui permettent de fédérer au sein de la revue les plus illustres signatures. Grâce à lui, Michel Albert, Raymond Barre, Jacques Fauvet, Jacques Delors, Jean Boissonnat et combien d’autres figures de la pensée politique de la seconde moitié du XXe siècle apporteront la clarté de leurs analyses et la sagesse de leur humanisme aux abonnés, toujours plus nombreux, de France Forum.

Auteur

Contributions à la revue France Forum

©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum
©France Forum