©CC0/www.pixabay.com

Étude et savoir en Chine, hier et aujourd'hui

parBenoit VERMANDER, s.j., professeur à l'université Fudan (Shanghai)

Articles de la revue France Forum

En naviguant entre la Chine contemporaine et la Chine ancienne, je vous invite à faire un pas de côté. La dynamique éducative chinoise suscite, aujourd’hui, l’admiration et l’envie. Elle est certes inégalement distribuée, mais le réseau des écoles primaires, assurant six années d’instruction, couvre désormais tout le pays.

Les lycées et les instituts d’éducation sont en expansion et en réforme constantes. Chaque année, les lycéens de Shanghai obtiennent les meilleurs résultats de mathématiques du monde, à tel point que les lycées de cette métropole reçoivent un flux constant de délégations étrangères qui enquêtent sur les raisons d’un tel succès.

Le goût de la compétition, le culte du savoir, une méthode fondée sur les exercices de base, la mémorisation et la discipline produisent de fait des résultats impressionnants, même si tout un chacun, à commencer par les éducateurs chinois, reconnaît que l’inventivité, la fantaisie, la liberté dans la pensée et l’initiative, la croissance personnelle sont peu nourries par le modèle, sans être toutefois aussi absentes qu’il n’est parfois affirmé. En tant qu’enseignant, je dois reconnaître que le peu de maturité humaine, le peu de sens de l’indépendance dont font preuve les jeunes arrivant à l’université est frappant. L’université sera nécessairement le temps d’un certain travail sur soi, mais elle reste encore...

Education
Chine
Philosophie
Histoire
Littérature