©MONUSCO Photos

Chine : vers une nouvelle géopolitique transcontinentale

parEmmanuel DUPUY, président de l'institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE), professeur invité à l'université Zhejiang Wanli et au Ningbo Maritime Silk Road Institute (Chine)

Articles de la revue France Forum

A l'est, tout de nouveau !

«La géographie n’est autre chose que l’histoire dans l’espace, de même que l’histoire est la géographie dans le temps1. » Cette citation du géographe Élisée Reclus illustre parfaitement le titanesque projet chinois « une ceinture, une route » – « One Belt, One Road » (OBOR), rebaptisé « Belt and Road Initiative » (BRI) –, visant à faire renaître les mythiques routes de la soie, qui firent les riches heures des marchands à partir de la dynastie des Hans.


LA PUISSANCE DE LA CHINE. Avant l’ouverture des grandes routes maritimes autour du XVIe siècle, les deux plus grandes puissances de l’époque, l’empire de Rome et l’empire de Chine, furent reliées par une pluralité de pistes qui établirent un commerce entre les deux extrémités d’Orient et d’Occident en passant par l’Asie centrale. Naissait ainsi la route de la soie, immortalisée par le marchand vénitien Marco Polo.

Le 18 janvier 2016, après dix-huit jours et 12 000 km de voyage, le premier train de marchandises ayant quitté la ville de...

Géopolitique
Transports
Asie
Chine
routes de la soie
Article payant

Pour aller plus loin