© Tallandier

De Gaulle, le dernier réformateur de Jean-Louis Thiérot

parJérôme BESNARD

Articles de la revue France Forum

Député de Seine-et-Marne et avocat en droit public, Jean-Louis Thiériot est également historien.

Il est le biographe de Margaret Thatcher, mais aussi un spécialiste du monde germanique contemporain. Dans cet essai, il entend démontrer que le dernier vrai réformateur de notre pays fut le général de Gaulle qui, à partir de 1958, entreprit de redresser l’économie française, alors en pleine déconfiture sur fond de décolonisation. Pour ce faire, il s’appuya sur des libéraux : Antoine Pinay bien sûr, son ministre des Finances et des Affaires économiques, encore auréolé de sa présidence du Conseil en 1952, mais surtout Jacques Rueff, ingénieur polytechnicien, inspecteur des Finances, à la riche expérience internationale. Ensemble, ils vont lutter contre l’inflation galopante, rétablir une monnaie digne de ce nom et ouvrir notre pays à la compétition internationale. Si cette première salve de réformes sera un succès, il en ira différemment de la suite puisque le rapport Armand-Rueff de 1959 s’enlisera et que la grande réforme de participation restera lettre morte... ou presque.

Ce livre est également l’occasion pour l’auteur de mettre en relief sept leçons de l’histoire qui mériteraient, selon lui, l’attention et la réflexion du président de la République, Emmanuel Macron.
 

Tallandier, 2018 – 13,50€

Histoire
Politique
Economie