FF 61 - Visuel LE GALL - PANORAMA

Le dictionnaire du sens interdit - Bioéthique

parAndré LE GALL, écrivain

Articles de la revue France Forum

BIOÉTHIQUE. Sopor. Quelle merveille que la science tout de même !

Voici que, grâce à la GPA, l’on peut se procurer commodément, sur simple commande à l’autre bout du monde, un enfant à soi, sans qu’il y ait à s’encombrer de la mère. Questios. D’abord, même si les enfants de la GPA sont livrés sans leur mère, ils n’en ont pas moins une quelque part, parquée, le cas échéant, dans quelque élevage médicalisé de femmes assignées à cette fonction de reproduction, une mère à qui l’on a acheté l’enfant qu’elle a porté pendant neuf mois, à moins que l’enfant ne lui ait été soustrait pour remise aux acquéreurs moyennant facturation par la structure d’hébergement du prix convenu au contrat. Sopor. On peut tout de même essayer de rendre tout ça un peu éthique en imposant des règles, notamment en matière de rémunération. Questios. L’adjectif éthique a généralement pour objet de draper les opérations les plus louches dans les voiles du sociétalement correct. Considérons les choses comme elles sont. Il s’agit de fabriquer des enfants qui ne connaîtront pas leur mère quoiqu’ils en aient une quelque part. L’aboutissement est l’instauration d’un marché mondial de la reproduction. Je ne suis pas enclin à y voir un progrès. Sopor. C’est pourtant vers ça que nous allons. De même que, pour la fin de vie, l’on va vers le suicide assisté. Questios. L’institutionnalisation de l’euthanasie pourrait bien réserver quelques surprises à ses promoteurs. Ils doivent savoir qu’un jour de leur vie ils auront peut-être à rédiger une lettre du genre : « Monsieur le délégué aux personnes âgées. J’ai l’honneur de vous accuser réception de votre récente correspondance par laquelle vous m’avisez que je remplis désormais, ainsi que ma femme, les conditions requises pour bénéficier des dispositions de la loi n°... sur l’interruption volontaire de vieillesse... nous avons l’honneur de vous faire connaître que nous n’envisageons pas pour l’instant de recourir aux procédures prévues par ce texte. » Quelques-uns des plus antiques lecteurs de France Forum auront peut-être reconnu les Nouvelles scènes de la vie future que la revue a publiées en 19771. Chacun le sait : de l’interruption à l’élimination, il y a continuité. L’euthanasie administrée pourrait bien ne pas rester longtemps si volontaire que ça pour ses supposés bénéficiaires. On nous annonce que la réforme des retraites pourrait faire une place aux comptes notionnels. L’idée qui s’avance masquée sous ce terme obscur, c’est que les droits à la retraite devront tenir compte, notamment, de l’espérance de vie de la génération à laquelle appartient le retraité au moment de sa cessation d’activité. On peut aisément prévoir que les malheureux que leur abusive longévité désignera à l’attention des régimes chargés de verser les pensions se verront proposer un départ anticipé dans le confort et la dignité. L’égalitarisme ambiant ne manquera pas de stigmatiser les retraités qui s’obstineraient à vivre au-delà de la durée statistiquement autorisée pour leur génération. Une réduction programmée des prestations pourrait aider en tant que de besoin les récalcitrants à recourir aux nombreux moyens mis à leur disposition pour libérer la planète de leur encombrante et coûteuse présence. Fantasmes ? Le dernier demi-siècle nous a montré que c’étaient les scénarios les moins vraisemblables qui avaient toutes les chances de se réaliser. À bon entendeur, salut !


_____
1. http://www.andrelegall-auteur.com

Ethique
Société
Progrès
Sciences