©DR

Pozzo di Borgo. L'ennemi juré de Napoléon, de Michel Vergé-Franceschi

parJérôme BESNARD

Articles de la revue France Forum

-

Né à Alata, près d’Ajaccio, en 1764, dans une famille noble, parente des Bonaparte, Carlo Andrea Pozzo di Borgo aura un destin bien différent de celui de son illustre voisin Napoléon. L’historien corse Michel Vergé-Franceschi retrace cette vie romanesque dans une biographie très réussie. Juriste, député à la Constituante, puis à l’Assemblée législative, « Pozzo est homme de l’ordre, de la légalité ». Face aux exactions révolutionnaires, fidèle à Paoli, il se rallie aux Anglais qui occupent la Corse de 1794 à 1796. Après, ce sera l’exil forcé loin de son île natale. Il entre au service du tsar Alexandre Ier en 1804 et entame une carrière diplomatique qui le mènera à Vienne et à Constantinople. Il entrera à ses côtés dans Paris en 1814. Se souvenant de sa nationalité française, Louis XVIII le fait comte et pair de France. De 1834 à 1839, on le retrouve ambassadeur de Russie auprès de la reine Victoria. Pozzo di Borgo meurt en 1842 dans son hôtel particulier parisien de la rue de l’Université, ayant survécu plus de vingt ans à son vieil ennemi Napoléon.


Éditions Payot, 2016 – 24 €

Littérature
Histoire
Diplomatie
Russie
Vie politique française
Article GRATUIT

Pour aller plus loin