NOTE DE LECTURE - PANORAMA

Pour saluer Bernard Maris, ouvrage collectif

parJérôme BESNARD

Articles de la revue France Forum

-

L’économiste Bernard Maris est mort à 68 ans, le 7 janvier 2015, dans les bureaux parisiens de Charlie Hebdo.

Un an après le drame, ses amis intellectuels se sont réunis le temps d’un livre, pour honorer sa mémoire. « Esprit classique, écrivain précis, Bernard Maris avait l’intelligence claire et apaisée », résume le romancier Sébastien Lapaque. Dans ce petit volume d’hommage, on notera la présence réconfortante de ses amis écrivains toulousains Christian Authier et Alain Leygonie, celle de l’économiste iconoclaste Jacques Sapir et celle de hauts fonctionnaires lettrés comme l’historien Arnaud Teyssier et le sous-préfet de Reims Michel Bernard. ils rappellent à ses étudiants, à ses lecteurs et auditeurs que Bernard Maris aimait la France, l’enseignement, la gastronomie, le socialisme, le christianisme et l’oeuvre de son beau-père, Maurice Genevoix. « produit authentique de ce que le système d’éducation républicain faisait de mieux », selon Jacques Sapir, il était aussi à sa façon un homme de l’ancienne France comme l’explique Michel Bernard : « il avait éprouvé que la force du passé dans un homme est proportionnelle à la capacité d’aimer qu’il contient. »

À la lecture de ces pages, on se rappellera de bien ranger les livres de Bernard Maris non loin de ceux de Jacques Ellul, au rayon des universitaires inclassables. Face au terrorisme, les meilleures réponses demeurent l’intelligence et la lucidité. 


Flammarion, à paraître – 10 €

Littérature
Economie
Arts
France
Article GRATUIT

Pour aller plus loin