Ökologix, CC0, via Wikimedia Commons

L’économie bleue, un atout pour l’Italie

parAlberto CAPPATO, directeur Innovation, developpement et durabilité de Porto antico di Genova Spa

Articles de la revue France Forum

Une quatrième couleur pour le drapeau national : le bleu !

L’Italie a une intéressante perspective de développement dans le nouveau contexte post-pandémie. Le nouveau gouvernement, présidé par Mario Draghi, est en train de la réintégrer parmi les « leaders » européens (et pas seulement en tant que membre fondateur de l’union européenne). Il a, en effet, la force et la capacité (et surtout l’autorité) de repenser l’avenir et la place de l’Italie en Europe et dans le monde. Les fonds du plan national de relance et résilience (PNRR) – une enveloppe exceptionnelle de plus de 200 milliards d’euros – vont permettre de lancer un programme de réformes structurelles qui ont réellement le potentiel d’inverser la lente décroissance que suivait le pays depuis plusieurs décennies. Tout cela en restant sous la menace des forces politiques d’extrême droite et d’extrême gauche (sans oublier le Mouvement 5 étoiles). Le défi est là : il ne suffit pas d’avoir un plan, il faut être capable de le mettre en œuvre avec succès pour atteindre les résultats attendus dans les temps prévus.
 

UN SECTEUR CENTRAL ET STRATÉGIQUE. Le gouvernement italien a cependant négligé, au moins jusqu’à maintenant, le secteur portuaire et maritime, pourtant central et stratégique pour l’avenir de l’Italie et de toutes ses forces productives. Un pays avec plus de 8 000 km de côtes, 184 ports et... 

Océans
Développement durable
Economie
Industrie
Tourisme
Italie
Article payant

Pour aller plus loin