Vincenzo Camuccini, Public domain, via Wikimedia Commons

Du pouvoir des marques

parGabriella LAZZONI, directrice de la marque et de la communication éditoriale de Suez

Articles de la revue France Forum

César, père spirituel de tous les communicants.

L’Italie est à l’origine de marques parmi les plus puissantes et les plus durables du monde moderne, d’Armani à Brioni, de Gucci à Prada, en passant par Alfa Romeo, Ferrari, Lamborghini, Maserati, Pirelli et bien d’autres encore. Si les grandes marques italiennes sont invariablement synonymes de qualité, d’intégrité et de savoir-faire, elles sont également associées à de savantes stratégies de positionnement et de marketing.

C’est un talent aussi ancien que l’Italie elle-même, voire beaucoup plus ancien. Bien avant BMW, IBM ou LVMH, il y eu SPQR, Senatus Populusque Romanus, le sigle emblématique de l’Empire romain, gravé dans la pierre, frappé dans le bronze et l’acier, cousu à l’or sur les étendards des légions romaines. Une image de marque immédiatement reconnaissable de la Bretagne aux déserts de Syrie, l’une des identités les plus puissantes de l’histoire, avec Jules César en icône de marque aussi charismatique que victorieuse.
 

CÉSAR, UNE ICÔNE DE MARQUE. César forgera des phrases cultes et utilisera des stratégies de positionnement qui trouvent, aujourd’hui, une résonance aussi forte qu’il y a 2 000 ans. En rendant compte au Sénat romain de l’une de ses victoires les plus rapides, il formulera en trois mots un message digne du plus lapidaire des tweets, avec la puissance supplémentaire apportée par la répétition vocalique : veni, vidi, vici (je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu). En bon communicant, César saura comment ancrer un slogan dans l’esprit du public et comment assurer sa visibilité et sa notoriété. Les monnayeurs de l’Empire ont été mis à contribution afin de frapper la phrase sur les deniers distribués à travers toute la Rome antique.

Au-delà de la...

Italie
Industrie
Economie
Europe
Recherche et développement