crédit tangofox

L’industrie française entre OPA et contraintes environnementales

parPhilippe MIOCHE, professeur émérite d’histoire contemporaine à Aix-Marseille université

Articles de la revue France Forum

Une destruction créatrice, mais de quoi ?

Si l'industrie française bénéficie aujourd’hui d’un dynamisme réel malgré une période de croissance incertaine, elle est aussi confrontée à de multiples contraintes : la poursuite de la désindustrialisation, les pertes de contrôle capitalistique d’entreprises, l’acceptabilité des industries par les populations environnantes, etc. Trop souvent, ces contraintes sont éludées ou déniées.
 

DÉSINDUSTRIALISATION ET PERTE DE CONTRÔLE. Les phases d’industrialisation se sont toujours accompagnées du phénomène de désindustrialisation. C’est la « destruction créatrice » de Schumpeter : de nouvelles activités remplacent d’anciennes. Toute la question est de savoir à quel rythme se réalise la substitution. Entre 1975 et 2012, la population occupée dans l’industrie a diminué de moitié. Environ un quart de cette diminution tient à l’externalisation de la main-d’œuvre vers des entreprises de services2. Un gros tiers de la diminution provient des gains de productivité engendrée par l’automatisation, la robotisation et la digitalisation. Le reste est perdu dans le cadre de fermetures et/ou de délocalisations. Dans l’industrie, la diminution des emplois est plus rapide que la création.

La part des productions industrielles dans la création de richesse a été divisée par deux entre 1970 et 2015 en France où elle diminue plus vite que...

Protection de l'environnement
Industrie française
France
Article payant

Pour aller plus loin