Eric Georgin

Les oppositions au Second empire, du comte de Chambord à François Mitterrand

parJérôme BESNARD

Articles de la revue France Forum

Cet ouvrage constitue les actes d’un passionnant colloque organisé en 2016 à La Roche-sur-Yon par l’Institut catholique d’études supérieures (ICES) et la fondation Napoléon sous la direction de Éric Georgin

Cet ouvrage constitue les actes d’un passionnant colloque organisé en 2016 à La Roche-sur-Yon par l’Institut catholique d’études supérieures (ICES) et la fondation Napoléon sous la direction de Éric Georgin. Dès son coup d’État du 2 décembre 1851, Louis-Napoléon Bonaparte, futur Napoléon III, cristallisa sur sa personne toutes les oppositions. « Badinguet » mobilisa contre lui des républicains, mais aussi des royalistes, orléanistes ou légitimistes. Le XXe siècle n’épargna pas le défunt empereur dont la politique fut critiquée tant par l’Action française de Charles Maurras que par François Mitterrand dans Le Coup d’État permanent. Parmi la quinzaine de contributions, on lira notamment avec profit « Les Princes et l’opposition orléaniste au Second Empire » de Hervé Robert, « L’opposition libérale au Second Empire  » de Alain Laquièze et « Les responsabilités des dynasties bourgeoises de Emmanuel Beau de Loménie » de Olivier Dard. 

Éditions SPM, 2019 – 28 €

 

Histoire
France
Littérature