Knolskape, Public domain, via Wikimedia Commons

Les secrets de la puissance géopolitique des Etats-unis

parFrédéric LERICHE, professeur à l'université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

Articles de la revue France Forum

Comme l’homme, l’entreprise est née et vit quelque part.

Amazon, Apple, Boeing, Briggs & Stratton, Chicago Board of Trade, Coca Cola, Dell, Expedia, General Electric, general motors, games of Thrones, Google, Harley Davidson, Harvard, HBO, Hewlett-Packard, Hollywood, IBM, Intel, McDonald’s, Microsoft, MIT, NYSE, Pixar, Silicon Valley, Spacex, Stanford, Star Wars, The White House, The Pentagone, Visa, Wall Street, Wikipédia… non exhaustive et pourtant si longue, cette liste de produits, de technologies, d’entreprises, de lieux et d’organisations est connue à travers le monde entier. Dans l’imaginaire collectif, elle évoque quelques-uns des piliers de la puissance, douce (soft) et dure (hard), d’hier et d’aujourd’hui, des États-Unis. Elle renvoie aussi à des entités géographiques aisément identifiables : Los Angeles, New York, Washington DC ou la San Francisco Bay Area, mais aussi Atlanta, Austin, Boston, Chicago, Detroit, Seattle ou encore Milwaukee. En d’autres termes, cette liste rappelle que la puissance économique et (géo)politique des États-Unis est profondément ancrée dans des territoires, en l’occurrence les principales métropoles du pays.
 

MÉTROPOLES ET CLUSTERS INDUSTRIELS. La mesure de la puissance productive...

États-Unis
Relations internationales
Géopolitique
Défense et conflits
Article payant

Pour aller plus loin