Jack de Nijs / Anefo, CC0, via Wikimedia Commons

L’industrie automobile italienne au milieu du gué

parDaniela LEVERATTO , directrice technique de l’association internationale de constructeurs de motos

Articles de la revue France Forum

Les belles italiennes restent dans la course ! 

Avec un chiffre d’affaires supérieur à 106 milliards d’euros, l’industrie automobile italienne a représenté, en 2020, quelque 6,2 % du produit national brut (PNB) et 8 % du secteur automobile en Europe. L’industrie automobile est un atout, non seulement pour l’Italie, mais également pour l’union européenne. Son futur se décide maintenant. Cette industrie, à forte intensité de main-d’œuvre, a un impact significatif en termes, non seulement d’emploi, mais également de richesse collective et de structuration du territoire. Avec plus de 5  500  entreprises, employant près de 280 000 salariés en production (plus de 7 % du secteur manufacturier)1 , l’automobile représente le secteur industriel avec le multiplicateur de valeur ajoutée le plus élevé d’Italie. La filière des fournisseurs, fleuron de la manufacture italienne, regroupe plus de 2 200 entreprises dont 92 % de PME pour environ 164 000 emplois directs, un chiffre d’affaires de 50 milliards d’euros pour 32 milliards d’euros d’importations-exportations et un solde positif de 5,5 milliards d’euros  ; l’export concernant principalement les composants mécaniques (67,5 %) et les pièces moteur (17,7 %)2.

L’histoire automobile de l’Italie est celle d’un grand groupe : Fiat a été le troisième constructeur mondial dans les années 1970, derrière General Motors et Ford, ce qui aura entraîné lesdites PME vers l’innovation permanente, là où elles se distinguent encore aujourd’hui. C’est pourtant la crise de Fiat depuis les années  1990 et jusqu’en 2005 qui aura contraint la plupart de ses fournisseurs à élargir leur horizon au-delà des Alpes. L’Italie peut désormais compter sur des PME toujours compétitives, bien que confrontées à la concurrence globale, activement impliquées avec leurs donneurs d’ordre («  Tier 1  ») européens dans le développement des nouvelles...

Industrie
Economie
Italie
Emploi
Développement
Crises